Adoptez une conduite éco responsable

27 mars 2019 0 Par Automoto

Le réchauffement climatique est dû en grande partie à la pollution atmosphérique de la planète, notamment l’émission du CO2 par les industries et automobiles.

Face aux affres du changement climatique, l’homme n’a pas trouvé mieux que d’adopter de nouvelles méthodes de conduite pour diminuer sa consommation de carburant et les besoins énergétiques de la voiture. Il s’agit d’une belle initiative pour faire quelques économies compte tenu de la fluctuation du prix du carburant. L’on peut aussi prendre par ce canal pour contribuer à la réduction de l’impact de la pollution sur l’environnement et le développement durable.

Découvrez dans cet article toutes les astuces et techniques pour s’adonner facilement à l’écoconduite.

Le choix de sa voiture destinée à l’écoconduite et son entretien

Sélection de sa voiture

Disposer d’un excellent véhicule est le préalable pour diminuer l’impact environnemental de sa conduite. Il est très difficile même pour un as du volant de parvenir à réduire sa consommation de carburant lorsque le véhicule est polluant. La première des choses à faire est de se choisir un véhicule reconnu pour sa contribution à la réduction du taux d’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. Quelle voiture choisir ?

  • Une auto électrique : certes les voitures électriques sont moins polluantes cependant, il est préférable d’opter pour un petit véhicule électrique. Ce dernier aura moins d’impacts environnementaux qu’une « grosse et puissante berline électrique ».
  • Une auto moins puissante, moins lourde et moins grande : tout véhicule ayant ces caractéristiques est parfait pour une écoconduite. En réalité, il consomme moins de carburant et aura donc moins d’impacts.

Entretien de sa voiture

Il ne suffira pas d’acquérir une voiture écologique pour espérer contribuer à un monde plus vert. Il est impératif de bien entretenir son véhicule.

Avant de mettre la voiture en circulation :

  • Contrôlez à chaque fois la pression des pneus : lorsque les pneus ne sont pas bien gonflés, la consommation de carburant est beaucoup plus élevée. Veillez à avoir la bonne pression d’air dans vos pneus pour une conduite plus écologique.
  • Vérifiez toujours le niveau des huiles « moteur » et « freins » : les cas d’accidents sont parfois dus à une huile insuffisante dans le moteur. Pour éviter les déconvenues de cette négligence, prenez l’habitude de contrôler régulièrement les niveaux d’huile de votre véhicule.
  • Veillez au bon fonctionnement de vos phares : une bonne visibilité est indispensable pour une conduite sereine sur la route. Elle aide à votre sécurité et à la performance de la voiture.
  • Ayez sur vous les outils nécessaires à une réparation : une voiture légère consomme moins de carburant, mais ce n’est pas une raison pour enlever de la voiture tous les outils indispensables à une réparation en cas de panne.

La conduite écologique sur la route

Pour mieux profiter de l’écoconduite, il y a un certain nombre de règles à adopter. Tout d’abord, il faut toujours démarrer votre véhicule doucement. En effet, une voiture pollue plus lorsque son moteur chauffe. Il est préférable de toujours rouler à une vitesse relativement basse pour maximiser les avantages de la conduite écologique.

Réduire la consommation de carburant de sa voiture revient aussi à passer les vitesses au bon moment. Pour un moteur diesel, le moment idéal pour réduire sa consommation de carburant est 2 000 tours/minute alors qu’il est de 2000 – 2500 tours/minute pour un moteur essence. Le plus important ici est de ne pas rouler trop vite. Pour cela, évitez au maximum les accélérations et les freinages brusques. Ils accroissent la consommation en carburant de votre automobile.

Lorsque vous êtes par mégarde pris dans un embouteillage, prenez l’habitude d’éteindre votre moteur. Même à l’arrêt, une voiture continue de consommer du carburant quand son moteur tourne. En éteignant votre moteur dans les bouchons et feux tricolores, vous réduirez davantage sa consommation énergétique et son taux d’émission de CO2.

En fonction du temps qu’il fait, un long séjour dans une voiture peut vite devenir très gênant à cause de la forte chaleur au sein de l’habitacle du véhicule. Heureusement, la plupart des automobiles sont équipées maintenant d’une climatisation. Toutefois, gardez à l’esprit que l’utilisation de la climatisation augmente de 20 % votre consommation de carburant. Pour une conduite écologique, préférez toujours l’air ambiant à une climatisation.

Roulez écologiquement, c’est aussi gérer de façon efficiente les équipements et accessoires de son automobile.

Quel est le meilleur moyen de déplacement écologique ?

L’application de ses différents gestes et techniques n’est pas forcément évidente. En plus, cela contrarie parfois les autres passagers qui n’étaient pas habitués à ce mode de déplacement. Même si elles vous aideront à diminuer considérablement votre impact environnemental, aucun véhicule n’émet 0 % de CO2. L’alternative la plus crédible reste et demeure la marche.

Marcher est non seulement bénéfique pour la santé, mais cela contribuera à la baisse des voitures polluantes. L’utilisation du vélo est aussi une solution à encourager tout comme l’usage des transports en commun.

Si vous désirez toujours contribuer à la réduction de l’impact de vos déplacements sur l’environnement, il est préférable de ne pas utiliser de voitures. Toutes les pratiques qui aident à la réduction du nombre de véhicules sur les routes sont encore plus efficaces que l’écoconduite.